14/05/2011

Pourquoi un retour à l'état initial ? La surcompensation, suite.

iStock_000005876927Small.jpgNous avons vu que si la sollicitation de notre organisme par la pratique régulière n’était pas suffisante ou pas assez répétée, la surcompensation n’apparaissait plus. Donc plus de progrès à espérer. Si on n’augmente pas l’intensité ou la fréquence, nous entrons dans une phase d’entretien. Maintenant si l’arrêt de toutes activités se produit, notre organisme va tout naturellement vouloir retourner vers la situation de plus grand confort ; vers la situation de plus grande économie. Pourquoi entretenir quelque chose si on n’en a pas besoin ? 

Imaginez la situation suivante: vous laissez votre superbe Ferrari dans votre garage car vous n'avez plus le loisir de vous en servir... Il faudra continuer à payer les assurances, les taxes. Le plein d'essence pour les quelques fois où vous la sortirez vous semblera exorbitant, non? 

En toute logique vous opterez pour la solution de la revente et vous vous achèterez un véhicule plus adapté à vos besoins. Votre organisme fait de même: pourquoi entretenir un métabolisme performant s'il n'est plus jamais sollicité! 

J'ai souvent entendu dans ma pratique professionnel cette question qui reflète bien que les gens sont conscient du problème mais n'en connaissent pas l'origine: "Est-il vrai que quand on arrête le sport, les muscles se transforment en graisse?". Le muscle est un ensemble de cellules vivantes, la graisse est une molécule - l'un ne peut se transformer en l'autre; mais il est clair que l'arrêt d'une activité physique relativement intense entraîne une atrophie des muscles et donc une diminution du MB. Si la façon de s'alimenter, souvent adaptée à l'ancienne activité n'est pas revue à la baisse, l'apport en énergie est supérieur à la dépense et donc le stockage des graisse va augmenter, CQFD.

En conclusion: le corps humain est en perpétuel remaniement, il s'adapte aussi bien vers le haut que vers le bas en fonction des différentes sollicitations auxquelles il est soumit. Il n'est donc jamais trop tard pour bien faire ;-)

15:53 Écrit par Frederic Jaucot dans Les notions de base | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.